Edward Matwawana

Venant de la République démocratique du Congo, Ed a poursuivi ses études au Nouveau-Brunswick (à l’université Crandall) et en Nouvelle-Écosse (à l’université Acadia) au Canada. En tant que défenseur du développement économique communautaire, Ed s’est installé à Halifax et a rejoint la force de travail en se concentrant sur le développement des individus, la défense des droits, la formation, les jeunes et l’entrepreneuriat. Ed a occupé divers postes au sein d’organisations communautaires telles que la Regional Residential Services Society (RRSS), le Black United Front of Nova Scotia (BUF), l’African Nova Scotian Training Centre (ANSTC), le Centre for Entrepreneurship Education & Development (CEED) et le Black Business Initiative (BBI).

Pendant plus de deux décennies, Ed s’est investi dans le développement et la mise en œuvre de programmes communautaires dans toute la Nouvelle-Écosse et au-delà. Parmi les nombreux programmes, il a également consacré plus de 15 ans à aider les jeunes à risque et ceux qui étaient déjà en conflit avec la loi en leur fournissant la formation, le soutien, les ressources et les opportunités nécessaires pour favoriser leur croissance personnelle et leur autonomisation en vue d’une transformation complète de leur vie. Ed a réalisé cela à travers une initiative d’entrepreneuriat pour les jeunes primée à de multiples reprises – le programme Second Chance – et il a utilisé avec succès sa théorie : « l’Entreprise de la Vie ».

Ed a apporté son expertise en éducation à l’entrepreneuriat et en réinsertion sociale en contribuant à divers projets localement, régionalement et internationalement (au Portugal, en Angola, au Ghana, en Afrique du Sud et aux Bahamas). Après s’être installé à Ottawa, Ed a continué à exercer sa passion pour le développement communautaire et des capacités grâce au Catholic Centre for Immigrants et au World Skills Centre, où il a formé et conseillé les nouveaux arrivants dans les domaines de l’établissement, de l’emploi et de l’entrepreneuriat.

Ed a siégé à plusieurs conseils d’administration et comités en Nouvelle-Écosse et en Ontario, et il a également été juré pour les JUNO, les subventions Factor, le Conseil des arts du Canada, les prix African Nova Scotian Music Awards, le Festival de jazz de l’Atlantique et le prix du Lieutenant-gouverneur de la Nouvelle-Écosse pour une œuvre maîtresse.

Parmi de nombreuses distinctions et nominations dans le domaine des arts, Ed a été honoré en 2003 par l’Urban Music Association of Canada (UMAC) avec un prix de réalisations spéciales pour son travail de promotion de la musique urbaine dans les provinces de l’Atlantique. La même année, Ed a reçu le prix humanitaire national Griot pour son travail actif avec les jeunes, les arts, la communauté et l’amélioration des systèmes éducatifs et de santé des pays africains. En janvier 2009, Ed a été présenté dans l’émission de télévision CBC « Living Halifax » en tant que l’un des héros d’Halifax pour son engagement dans le développement économique communautaire, l’éducation à l’entrepreneuriat, son travail avec les jeunes à risque et sa contribution au mosaïque musicale du Canada.

Aujourd’hui, Ed se trouve au sein d’un triangle qui résume les trois domaines pour lesquels il a été le plus passionné – la justice sociale, les jeunes et les arts – trois piliers qui définissent le mandat de la Fondation Michaëlle Jean, où il occupe actuellement le poste de Directeur des Programmes.

Jusqu’à présent, la vie d’Ed peut être résumée par ces mots : Les vrais leaders consacrent leur énergie à cultiver d’autres leaders.

La 5e édition du Forum économique international des Noirs arrive en novembre 2024 !

Restez à l’affut !